Irak : Assassinat du militant et écrivain Alaa Meshzoub

Actualité - monde

Le romancier et militant Alla Meshzoub a été assassiné avec 13 balles, ce samedi 2 février, par des hommes armés inconnus  devant son domicile à Karbala, de majorité chiite, au sud de l’Irak, selon des sources médiatiques.

Cet incident s’est passé après que des hommes armés l’ont intercepté et abattu devant son domicile, situé près de la vielle ville, alors que le défunt était en réunion habituelle avec un groupe d’écrivains et de journalistes. « Mashzoub a été assassiné devant son domicile, au centre de la ville de Karbala », a déclaré Safa Kamel, un officier irakien du commandement des opérations de l’armée au Moyen-Orient. Ajoutant que « des hommes armés lui ont tiré dessus puis se sont enfuis après l’assassinat ».

Cependant, La police de Karbala a publié une déclaration menaçant les assassins et a affirmé que les enquêteurs entament un travail intensif afin de révéler les circonstances du crime, et d’identifier les auteurs du crime puis les traduire en justice.

L’écrivain, militant et romancier Ala Mushzoub était connu pour ses écrits critiques vis-à-vis de l’ingérence étrangère dans les affaires du pays et pour sa critique du rôle négatif joué par certains religieux au cours des dernières années.

Né en 1968, il est diplômé de la faculté des beaux-arts de l’université de Bagdad en 1993 et est titulaire d’un doctorat en beaux-arts de 2014. Ses romans incluent « Les villes de la mort – Les deux témoins » (2014) », « Le chaos de la patrie (2014) », « Crime sur Facebook (2015) » et « Adam Sammy-Moore (2015) ». Il a également publié plusieurs recueils d’histoires, notamment «Peut-être que je reviendrai» et «Les ruelles des veuves».

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close