300 toxicomanes demandent aide et assistance

Alger

300 toxicomanes, âgés entre 19 et 30 ans, ont demandé aide et assistance pour mettre fin à leur dépendance aux drogues, lors des journées portes ouvertes sur ce fléau, organisées au niveau des différentes communes de la capitale.

Dans ce sens, plusieurs conventions ont été signées avec les établissements hospitaliers spécialisés dans le traitement de la toxicomanie, afin de soigner les jeunes toxicomanes issus de la capitale. Il s’agit également de la signature d’autres conventions avec les directeurs de centres de formation professionnelle et l’Agence nationale de gestion des micro-crédits (ANGEM), afin de garantir la réinsertion sociale des jeunes toxicomanes.

Il est ainsi prévu, la prise en charge et l’orientation de jeunes toxicomanes dans un cadre gratuitement, à travers une cure de désintoxication, ainsi que la réinsertion sociale.

En chiffre, le nombre de toxicomanes consommant différentes drogues, est en constante hausse au niveau des différentes centres de sois spécialisés dans la lutte contre la toxicomanie. Soit un total de 700 cas par an dont 50 % sont âgés entre 20 et 30 ans.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close