Accusé d’arnaque et d’escroquerie, le Groupe Mazouz s’incline

Baisse considérable des prix après la campagne de boycott

Après la campagne lancée sur les réseaux sociaux pour le boycott des voitures neuves, le groupe Mazouz décide de revoir ses prix. Atteint en plein fouet par le boycott avec des pertes colossales, le concessionnaire annonce une baisse des prix pouvant atteindre 70 millions par véhicule. Cette nouvelle stratégie est le signe évident que la marge de manœuvre des concessionnaires est énorme et que la marge bénéficiaire dépasse tout entendement. Il faut rappeler que ces derniers temps la polémique, sur les marges bénéficiaires et la qualité des véhicules proposés par les concessionnaires et les usines établies en Algérie, ne cesse d’enfler. Les associations de protection de consommateurs accusent ces derniers d’être des affairistes sans foi ni loi qui abusent et arnaquent  les clients en se servant de la fuite des capitaux en euros et des crédits avantageux gracieusement octroyés par l’Etat.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close