Alger quadrillé : Les retraités de l’armée empêchés de rejoindre Alger

Pour tenir un sit in de protestation

La capitale Alger est quadrillé ce matin. Toutes les routes menant à la capitale sont bloquées. Le trafic est sérieusement ralenti. IL a fallu trois heures pour parcourir un trajet de klk kilomètres, notamment les entrés Est. De Réghaya à Dar El Beidha, il a fallu trois heures. C’est ce que nous avons constaté ce matin. Des unités de gendarmerie anti-émeute ont rétrécis la route à Dar El Beidha, rendant ainsi la circulation très ralenti, voir carrément à l’arrêt.

Des automobilistes se sont vus handicapé et sérieusement atteints par cette situation.

L’origine du blocage revient en effet à la marche prévue par les  retraités de l’Armée nationale Populaire à Alger. Les services de sécurités ont été contraints de bloquer toutes « les portes d’Alger » pour empêcher les malheureux retraités de rejoindre le lieu de rassemblement.

les protestataires exigent, entre autres, une prise en charge médicale pour les dommages moraux causés durant la période de leur incorporation dans les rangs de l’ANP, la priorité dans l’accès à l’emploi et au logement et la régularisation de leur situation vis-à-vis de la Sécurité sociale, la prise en compte des années supplémentaires accomplies durant leur carrière, ainsi que les congés restés non payés, la promotion au grade supérieur, etc.

Le ministère de la Défense nationale s’est plusieurs fois exprimé sur les revendications des retraités de l’ANP, assurant que la majorité des dossiers ont été réglés. Le MDN a appelé les manifestants à éviter les différentes voies d’expression anarchique et d’adopter le «canal officiel» représenté par l’Association des retraités de l’ANP.

En janvier dernier, le MDN avait mis en garde contre «des agissements qui ont été enregistrés, récemment, de la part d’individus s’autoproclamant des différentes catégories de retraités de l’Armée nationale populaire ayant emprunté des voies illégales pour exprimer leurs revendications et ce, avec l’intention de semer le doute et d’induire en erreur l’opinion publique en se présentant comme étant des victimes aux droits sociaux et matériels bafoués, et ayant eu recours à la rue pour imposer leur logique».

Les retraités de l'armée ce matin au niveau de cherrarba

Gepostet von Salah Uds am Montag, 16. Juli 2018

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close