Bejaia : Les maires du FFS refusent de superviser les élections présidentielles du 4 juillet prochain

Actualité- Politique

Les maires du front des forces socialistes (FFS) de la wilaya de Béjaïa ont refusé unanimement lundi de superviser les élections présidentielles prévues pour le 4 juillet prochain en réponse à la volonté populaire qui refuse catégoriquement des élections chapeautées par les icônes du régime en place.

Sollicités par le ministère de l’Intérieur, les quinze (15) maires du FFS de la wilaya de Béjaïa ont « décidé à l’unanimité que cette élection présidentielle s’inscrit dans une logique d’alternance clanique au sein du système ». « Nous maires FFS  représentants légitimes des populations de nos communes dans la Wilaya de Béjaïa déclarons solennellement ce jour, le 15 avril 2019, refusons de nous impliquer dans l’organisation de cette élection qui confirme et assure la pérennité du système. », ont déclaré les maires du FFS de Béjaïa dans un communiqué.

Selon le même communiqué, l’élection présidentielle « ne répond nullement à la volonté et les aspirations du peuple algérien exprimées pacifiquement et à travers tout le territoire national depuis le 16 février 2019 ».

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close