Bouhadja a refusé de faire une déclaration à l’ENTV !

Les raisons... !

La crise au parlement prend de nouvelles dimensions chaque jour, et des sources parlent d’un refus de Said Bouhadja de faire une déclaration à la télévision nationale, ENTV…

L’entretien accordé par le président de l’assemblée populaire nationale au quotidien Francophone El Watan, est devenu aussitôt « un entretien avec un journal contre la politique du président Bouteflika »… Pourtant, il y a quelques jours, Bouhadja a parlé au quotidien arabophone El Khabar à propos du retrait de confiance et fait une déclaration à T.S.A, et personne n’a parlé de médias contre le président Bouteflika.

La raison de cet acharnement est liée aux détails dévoilés par Bouhadja, qui sont connus de tous les habitués du parlement, qu’ils soient députés ou journalistes. Le premier entretien avec El Khabar aurait été donc un simple essai pour peser l’intérêt porté à cette affaire, suite au limogeage du secrétaire général du parlement qui est devenue une crise qui frappe de plein fouet l’assemblée populaire nationale. Une crise qui n’a pas fait réagir le gouvernement, et que Bouhadja a qualifié de mouvement « primitif »…

Le président de l’assemblée populaire nationale a claché directement un ministre lors de cet entretien, et répondu à toutes les accusations avec des chiffres à l’appui en expliquant également d’autres aspects et dimensions du conflits inconnues du grand public..

Le refus de faire une déclaration à l’ENTV est pour beaucoup une sage décision, puisqu’une déclaration faite pour un média gouvernemental aurait pu empirer la situation et compliquer la crise davantage…

La télévision nationale s’est déplacée vers l’immeuble qui abrite le parlement dans la rue Zighoud Youcef, pour donner le droit de paroles aux des parties, mais à sa surprise, Bouhadja a refusé de faire une déclaration.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close