Ce que disent les collègues et les amis de Imane Chibane à son propos

Actualité - Médias

Imane Chibane décédée hier soir par asphyxie au monoxyde de carbone, son décès a secoué ses proches et ses amis, qui ont voulu rendre hommage à leur amie :

« Que dire sur toi Imane ? Que dire après ton départ ? parler de toi en tant que cette personne généreuse souriante ? Cette personnes accueuillante ? Cette Imane au cœur tendre et aimant ? Ou parler de ton courage foudroyant ? Ton militantisme ? ta détermination à te combattre et à mener toutes les luttes ? Je parle de Imane, la grande journalistes ou l’exceptionnelle architecte ? Les mots ne suffisent plus à décrire tes valeurs et ton courage. Oui tu étais une journaliste remarquable, oui une architecte exceptionnelle et oui une personne d’une bonté inégalable. Tu défendais toutes causes justes et la valeurs humaines, tu étais derrière Al Mahgourine, tu incarnais cette femme algérienne qui refuse de se soumettre… Oui Imane les mots ne suffisent plus… » avait écrit Khelaf Benhadda.

« Adieu la combattante, Ce matin à mon réveil j’ai appris cette triste nouvelle, un choque pour toutes les personnes qui ont connu cette brave Femme, combattante, souriante et déterminée, elle avait consacré sa vie pour la lutte des droits de la Femme, elle était présente dans tous les rassemblements pour défendre une cause juste, et ce matin elle nous a quitté sans même nous faire ses adieux, les mots ne suffiront jamais à exprimer notre tristesse, Imane Chibane fait partie de ces valeureuses Femmes algériennes qui ont lutté contre l’injustice. Mon amie, là où que tu sois, tu demeuras à jamais dans nos esprits et nos cœurs. Tura qim d lehna. » avait écrit Derradj Azzedine.

« ahim et Imane ma féministe…je les appelais les loulous….la plus belle Histoire d’Amour….je les connais depuis pas mal d’années… à chaque fois que je les croisais c’est avec beaucoup d’affection que j’aimais les prendre dans mes bras….je les ai encore croisé avant hier à la veillée de Hamid…je leur ai dit j’espère que vous n’allez pas quitter le pays vous aussi…ils m’ont dit …. à l’unisson…Si ! On en a marre …. j’ai dit alors si tout le monde s’en va on vatous partir et laisser les clés sous la porte …….. hier sur mon mur je disais encore que ce pouvoir importe des produits contrefaits et que trop de famille meurent intoxiquée au gaz cet hiver…. je disais encore hier il faut éteindre vos chauffage…..on nous tue à petit feu dans ce pays.. 2 autres personnes sont mortes asphyxiées et avec eux…..ma plus belle Histoire d’Amour….ma plus belle Histoire d’Amour qui donnait envie de se battre encore…la plus belle Histoire d’Amour….. intoxiquée au Gaz » avait écrit Amira Bouraoui sur son compte facebook. 

« Intelligente, Militante, Adorable, Naturelle, Engagée..Telles sont les valeurs ancrées en toi, dont les premières lettres indiquent majestueusement ton prénom « IMANE » Tu es une étoile qui nous a tant illuminé sur terre, et tu le resteras après que tu ait rejoint le ciel. Jamais je t’oublierai chère amie et collègue.. Repose en paix » avait écrit Lyes Khaled.

« Souffle du vent qui nous emmène, nous soulève et nous boscule Oh rayons du soleil dans ce bas monde, ramene nous un brin de lumière encore en cette journée de liberté, de lutte de combat incessant Réveille-moi de cette tragédie, de perte et de tristesse… de ce silence Ce silence qui couvre mon cœur, mon esprit et mon âme Dans le vide, elles raisonnent encore, leurs paroles, parlant d’amour, de vie et ce système pourri Militants jusqu’au bout, la fin n’est plus, éternité à vos âmes et souffle de vie sur vos combats La lutte est commune, plus forte sera-t-elle, pour perpétuer vo sacrifices, on est là ! Oh douleur, dépose ton ancre et oublie Envolez-vous, l’au-delà est plein d’amour, où vous y seriez plus heureux Braves, je ne nous vous conjuguerai jamais au passé, vous faites partie de la lutte, vous êtes toujours présent Imane, Fahim le combat est vivant, le votre encore plus….. Cette histoire d’amour asphyxie par le monoxyde de carbone, une tragédie, une douleur atroce Les mots ne viennent pas pour vous décrire, vous êtes la lutte d’aujourd’hui et vous y resterai éternellement. Adieu mes camarades. » avait écrit Nassima Yakouben.

De nombreuses autres réactions ont été faite juste après l’annonce du décès de Imane Chibane et de trois autres personnes par asphyxie au monoxyde de carbone.

 

 

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close