Ce qui attend Keita dès le 4 septembre

Présidentielles au Mali

Officiellement, Ibrahim Boubacar Keita est de nouveau président du Mali avec 67,17% des voix au second tour contre 32,83% des voix pour Soumeila Cissé qui avait rejeté ces résultats par avance, selon le ministre de l’administration territoriale, Mohamed Ag Erlaf.

Avec un taux de participation au scrutin de 34,54%, Keita se retrouvera à nouveau, dès le 4 septembre prochain, date de la prise de fonction, face à la situation sécuritaire tendue que connait son pays depuis des 2012 avec l’apparition de groupes armées qui s’accaparent du nord du pays.

Le président revenant aura aussi la lourde tâche de relancer l’historique « Accord d’Alger », un accord de réconciliation et de paix signé en 2015 avec des représentants de groupes armés sous l’œil observateur de médiateurs internationaux.

Trois années après cet accord, la situation sécuritaire au nord du Mali continue de s’aggraver et l’accord peine à être réellement mis en oeuvre.

D’ailleurs en septembre 2017, le Conseil de Sécurité de l’ONU avait adopté une résolution pour la création d’un régime de sanctions à l’encontre de personnes jugées coupables d’entraves au processus de paix au Mali.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close