Certificat de « pauvreté »: Le ministère de l’Intérieur dément « d’une manière ferme l’information »

Le ministère de l’intérieur, a réagi, mardi, à la polémique d’un « certificat de pauvreté » qui suscité à la fois la stupéfaction et l’indignation des internautes, considérant ce document comme une humiliation et un manque de respect pour le pauvre.

 

Le ministère de l’intérieur a donc vite réagit à cette polémique. Dans un communiqué rendu public, le ministère a démenti, d’une manière ferme, l’information diffusée sur les réseaux sociaux, affirmant que les communes de tout le pays ne disposent et ne délivrent pas un tel document.

« Suite à la diffusion d’une information non fondée sur les réseaux sociaux faisant état de la délivrance par la commune de Bejaia d’un document portant le nom d’attestation de pauvreté » à l’endroit des bénéficiaires des allocations financières octroyées dans le cadre de l’opération de solidarité à l’occasion du mois de Ramadhan, le ministère de l’intérieur, des Collectivités Locales et de l’Aménagement du Territoire dément d’une manière ferme cette information diffusée sur les réseaux sociaux qui demeure largement erronée, soulignant dans ce sens, que les services d’état civil au niveau de toutes les communes du pays ne disposent et ne délivrent un tel document », a tenu à préciser le ministère.

Interrogé par la chaine Dzair News, un adjoint au maire de l’APC de Béjaïa, Youcef Kadri, a expliqué qu’il s’agit d’un certificat d’indigence. « ce document existe depuis l’indépendance, et  n’a rien à voir avec le dossier de logement, du couffin de Ramadhan ou encore avec les aides financières, mais, il s’agit d’un document délivré à la demande du concerné pour constituer le dossier pour bénéficier de l’aide juridictionnelle permettant à un citoyen sans ressources de constituer un avocat », instruit-il.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close