Controverse- L’association des Oulémas interdit le travail de « policier » dans les pays « mécréants »

Actualité - Algérie

L’association des oulémas musulmans algériens a émis sur son site officiel une nouvelle fatwa concernant le travail des musulmans dans les forces armées et dans les forces de l’ordre des pays « Mécréants' », suscitant une polémique sur les réseaux sociaux. Il s’agit d’une interdiction qui risque de toucher un très grand nombre d’Algériens, et de musulmans vivants en Occident.

La nouvelle fatwa de l’association des oulémas interdit aux musulmans qui résident hors des pays musulmans de travailler dans des organismes militaires et dans les forces de l’ordre des gouvernements. La fatwa va plus loin, en qualifiant ces dits gouvernements de « ‘ Mécréants « , ce qui justifierait cette démarche.

« Il est interdit aux musulmans des armées non musulmanes de contribuer dans une guerre contre les musulmans, et il est dans leur devoir, s’ils sont obligés, d’une manière ou d’une autre, de fuir cette guerre, même si cela revient à donner de l’argent aux « Mécréants' » pour éviter une participation à cette guerre », lit-on dans la déclaration publiée sur le site officiel de l’association.

La fatwa ajoute que ce travail est justifié simplement dans le but d’acquérir de l’expérience et un savoir-faire, ce qui pourrait même se présenter comme obligation. Cependant, le travail dans les forces de l’ordre ou les forces armées des pays qualifiés par la fatwa de « mécréants », relèverait du pire péché et de l’un des crimes les plus terribles, indique la publication.

Rappelons que de nombreuses autres fatwas émises dans le monde musulman autorisent les musulmans à occuper des postes dans les rangs des armées et des forces de l’ordre non musulmanes, à condition que ce soit bénéfique aux musulmans.

Tags
Montre plus

Related Articles

1 thought on “Controverse- L’association des Oulémas interdit le travail de « policier » dans les pays « mécréants »”

  1. Oulémas de mes 2.

    Ces ignares qui veulent régenter le monde en laçant des fatwa à l’endroit des algériens expatriés à cause d’eux justement feraient bien de s’éduquer en premier au lieu de consacrer tout leur temps à faire des élucubrations contraires à la religion car cette dernière préfère une personne qui travaille à une personne qui ne passe son temps qu’à prier ou diffamer ou faire dans la fitna.

    Leur action est bien la responsable de la progression de l’extrémisme et de la radicalisation. Ils sont coupables d’avoir propagé des dérives néfastes à la religion de l’Islam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close