Evasion fiscale- Paris mets les Emirats sur le banc des accusés

Monde - Economie

Le parquet de Paris poursuit des émirs émiratis, et met tout un Etat sur le banc des accusés dans des affaires de fraude fiscal, après plusieurs scandales liés à l’économie des Emirats Arabes qui est accusée de drainer de l’argent illégale et de « jouer avec l’économie internationale ».

Le scandale Dubai Papers a révélé plusieurs secrets de ce petit pays, considéré parmi les plus riches au monde. Après Panama Papers et SwissLeaks, voilà qu’arrive Dubaï Papers qui promet des révélations de grande ampleur sur un réseau international de fraude fiscale, dont l’épicentre est la capitale des Emirats arabes unis.

Les documents révélés par l’enquête «décrivent les stratagèmes utilisés par certains individus fortunés pour maintenir leur anonymat à l’ère de la transparence fiscale généralisée. Cartes noires prépayées sans nom de titulaire, retraits en espèces, prêts fictifs jamais remboursés, utilisation de pseudonymes pour cacher l’identité des donneurs d’ordres au sein du groupe…» Des méthodes de dissimulation.

La France poursuit l’un des plus hautes responsables de l’Etat Emirati, et l’un des plus grands hommes d’affaires, Khadem El Kabissi, et bloque tous ses comptes bancaires et ses biens.

موسم العقوبات المالية على الإمارات بدأ بصفعة فرنسية

صفعة فرنسية مؤلمة تتلقاها الإمارات .. فرنسا تجمد أصول مالية إماراتية بمئات الملايين؛ ما هي الأسباب ؟

Gepostet von ‎جلاء ميديا JALAA MEDIA‎ am Sonntag, 23. Dezember 2018

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close