Exclusif- « Ces trois personnes sont les seules à pouvoir sauver le journaliste Adlène Mellah »

Justice- Journalisme

L’avocat principal du journaliste Adlène Mellah, maître Yacine Gazem a déclaré à Algérie-Direct que son client refuse catégoriquement de mettre fin à la grève de la faim, malgré les recommandations des médecins, du directeur général de la santé des établissements pénitenciers qui lui avait personnellement rendu visite, en le mettant en garde contre des retombée « permanentes sur sa santé ».

Plusieurs organes du journaliste Adlène Mellah faiblissent, tel que son foie, ses reins et sa vue qui se dégradent chaque jour.Le message d’Adlène Mellah était clair, selon son avocat, il demande à voir « son épouse, son enfant et son beau-père ».

Ces trois seraient les seuls capables à le convaincre de mettre fin à son « suicide lent », tels que des médias l’ont qualifié.

Malgré le danger pesant sur la santé du journaliste Adlène Mellah, son état d’affaiblissement avancé et la maladie qui le ronge, il refuse de cesser la grève de la faim, et demande à voir son enfant, son épouse et son beau-père, en affirmant que seuls ces personnes pourraient le dissuader de cette privation qui ne se limite plus à la nourriture, mais qui va jusqu’aux soins et aux vitamines.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close