Haddad enterre le FCE après le refus catégorique du gouvernement

Le projet du gouvernement parallèle...

Le président du Forum des chefs d’entreprises est une association patronale, la plus grande organisation patronale en Algérie se trouve dans une position très difficile, et risque suite à la violation de la loi, de perdre définitivement l’association…

Six mois sont passés après la réunion et le vote du FCE, où les membres avaient décidé d’en faire un syndicat, cependant, Hadad n’a encore pas reçu de réponse du ministère du travail… la requête n’a pas été acceptée.

Le journal électronique El Masdar affirme que le président du FCE avait reçu une autorisation de dissolution de son association, et non de création du syndicat. Le FCE, depuis sa création en l’an 2000, était une association économique.

La disparition d’Ali Haddad des médias et son absence depuis des mois sont dues au fait qu’il n’a pas reçu d’agrément pour son syndicat. Ses activités avec les ministres ont cessé et ses apparitions médiatiques ont été arrêtées, et ce même dans son propre groupe médiatique…

Les sources affirment que ses apparitions et son comportement semblable à un gouvernement parallèle ont mis en colère les responsables, puisque Hadad se montrait avec des ministres, des diplomates étrangers et des ambassadeurs dans les hôtels de luxe…

Le FCE avait annoncé un congrès international pour le mois de décembre, « l’Algérie après le pétrole », similaire au congrès africain tenu en 2016 qui avait fait couler beaucoup d’encre..

Le FCE  annoncerait son soutien à la candidature de l’un des membres, selon l’avis des observateurs..

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close