Harcèlement sexuel au Hadj, des femmes livrent leurs témoignages

Harcèlement et agressions sexuelles :

Un nouveau Hashtag qui dénonce le harcèlement sexuel et les agressions sexuelles enflamme les réseaux sociaux, après meetoo, et balancetonporc, cette fois, c’est balance ton Hadj, et ça nous vient tout droit des terres saintes, de La Mecque, en pleine période de pèlerinage.

Il semble difficile de croire que des agressions sexuelles prennent lieu en plein pèlerinage, mais c’est malheureusement le cas, et c’est très grave.

Les femmes livrent leurs témoignages sur les réseaux sociaux et racontent un calvaire, vécu durant leur séjour à La Mecque et à Médine, certaines ont subi des attouchements à deux pas de la Kaaba, et dans la mosquée du prophète.

Les femmes se taisent souvent, de peur d’être critiquées pour leurs tenues vestimentaires, pour un comportement indécent, et pour quelque chose qu’elle aurait fait pour s’attirer elle-même les mains baladeuses et les insulte des harceleurs. Mais cette fois, il s’agit de femmes intégralement voilées, dans un lieu saint, censé être le refuge des gens pieux, aucune excuse ne peut être acceptée, même par cette société arabo-musulmane machiste.

Sabica Khan, la première à avoir rapporté son témoignage, une femme pakistanaise agressée sexuellement devant la Kaaba, qui avait dénoncé les harcèlements et les attouchements et avait affirmé s’être sentie très mal dans sa peau, en danger, et très déprimée suite à l’incident.

« J’avais cru que le premier attouchement été un accident, je n’avais rien dit, mais il avait recommencé, et il m’avait pincé les fesses », a affirmé Sabica Khan, qui avait essayé d’arrêter l’homme, mais qui ne pouvait pas bouger à cause des foules.

Elle a ajouté : « Je suis restée clouée dans ma place, je n’ai pas su quoi faire, crier ou me taire? Je ne me sentais pas en sécurité et j’étais à deux mètres de la Kaaba, dans le lieu islamique le plus saint sur terre. Je n’ai pas été agressée une fois ou deux, mais trois fois labas. »

Le témoignage a été partagé 2000 fois à partir de son compte Facebook, et avait inspiré courage et force aux autres femmes qui se sont mises à dénoncer les agressions et à livrer leurs propres témoignages, pour donner naissance à un Metoo, version hadj.

Aziza, une femme âgée de 37 ans s’est confié au Times Magazine, en affirmant que ces pratiques sont courantes, et n’ont rien de surprenant, que les femmes se sont habituées et résiliées au silence.

« C’est des pratiques courantes, moi et ma famille a subi ces agressions sexuelles, pour moi, la première fois où un homme m’avait collé son pénis, je n’avais que 9 ans et je n’avais rien compris, c’était ma sœur âgée de 14 ans qui avait alerté ma mère. En plein cœur de La mecque, les attouchements, pincements et agressions sont très courants. », confie Aziza au Times Magazine.

Généralement, les hommes sont dominants en nombre, mais pas cette année, puisque les femmes représentaient aux hadjs 43٪, et étaient plus d’un million à se rendre aux terres saintes.

Les femmes avaient affirmé au Times, que malgré la forte présence policière sur tous les points d’accès, mais c’était impossible de contrôler une telle foule.

Les femmes demandent une solution radicale, et des mesures de protection qui leur assurent sécurité et protection, des harceleurs et des prédateurs sexuels.

Tags
Montre plus

Related Articles

2 thoughts on “Harcèlement sexuel au Hadj, des femmes livrent leurs témoignages”

  1. Mais la majorité des hadjis sont des frustrés sexuels. Il y’a 3 ans les journaux avaient rapporté qu’une jeune fille de 14 ans partie avec son père Algériens, s’était faite violée et jeter du 5 ième étage d’un hôtel en face de la kaaba.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close