Hausse de 50% : Les prix des médicaments s’envolent

Pharmacies :

La dévaluation du dinar algérien se traduit directement sur les prix des produits importés, entre autres, les médicaments.

En dépit de la déclaration du ministère de la santé qui précise que le prix du médicament est fixé à sa sortie d’usine, le syndicat des pharmaciens privés a affirmé que des importateurs ont saisi l’occasion pour augmenter les prix de certains médicaments qui ne sont pas remboursables. La hausse a atteint 30%, et les spécialistes affirment qu’elle atteindra les 50% dans les jours à venir.

Qu’il s’agisse de produits locaux ou d’importation, c’est le même problème, puisque la matière première est aussi importée, donc touchée par lesdites hausses.

Certains produits, tel que le Magnésium a enregistré une hausse de 74%.

La dévaluation de la monnaie algérienne se traduit naturellement sur les produits de consommation, cependant, quand il s’agit de médicament les choses deviennent plus critiques et plus sérieuses, puisque à ce rythme, entre pénuries et augmentations des prix, l’Algérien appartenant à la classe moyenne ne pourra pas se soigner.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close