La présidence réclame un dossier détaillé sur un ministre corrompu.

D’après le journal électronique Dzair Presse, la présidence a demandé un rapport détaillé sur un ministre impliqué dans plusieurs affaires de corruption, et de gaspillage d’argent.

La présidence de la république a demandé des rapports complets et détaillés sur la gestion du ministère de la culture depuis qu’elle est dirigé par l’actuel ministre RND, Azzedine Mihoubi.

Cette demande survient après la propagation d’informations stipulant l’implication de Mihoubi dans plusieurs affaires de corruption et l’accusant de gaspiller l’argent public.

Il se serait servi aussi de sa position au gouvernement et de ses influences pour placer plus de 500 personnes dans des postes de travail importants au sein du ministère de la culture des organismes qui y sont affiliés. Ces personnes serait, toujours d’après la même source, des proches du ministres, y compris son fils, Ala Eddine, qu’il aurait placé dans un poste important avec une rémunération de 20 millions par mois, sans compter les divers privilège auxquels il a accès.

D’après les premières données, Azzedine Mihoubi, aurait plusieurs dossiers noirs qui pourrait lui coûter sa place à la tete du ministère.Il pourrait aussi être appelé à rendre des comptes, et ce dans le cadre de la compagne menée par l’état contre la corruption.

Le même journal stipule qu’après avoir eu vent de la demande la présidence, le ministre s’est attelé à cacher certains dossiers compromettants et il aurait demandé la médiation de Ahmed Ouyahia et Abdelkader Ben Saleh auprès de la présidence, étant donné qu’ils appartient à la même formation politique .

 

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close