La vie de Adlène Mellah est en danger

Journaliste détenu

Comme nous l’avons annoncé ce matin, l’état de santé du journaliste et propriétaire du site électronique dzair press, Adlène Mellah, ne fait que se dégrader davantage à l’intérieur du centre pénitencier d’El Harrach où il est détenu depuis le 22 octobre dernier en raisons de quelques articles qu’il avait publié.

Une situation qui n’a pas laissé indifférent son entourage, le barreau mobilisé pour la défense des journalistes détenus mais surtout les instances et organisations étrangères qui activent dans le domaine des droits de l’homme.

Sa situation suscite l’intérêt de tous particulièrement quand on sait que Adlène Mellah a fait un malaise respiratoire chronique à l’intérieur de la cellule. Ce qui risque d’aggraver son problème de santé sachant qu’il est sujette à des troubles cardiaques.

Les dites organisations qui suivent de près l’affaire de Adlène Mellah, ne font que répandre son cas sur les réseaux sociaux de part le monde particulièrement l’information relative au rejet, par la chambre d’accusation du tribunal d’Alger, la liberté provisoire à Adlène Mellah.

Une nouvelle qui a laissé la victime « Adlène Mellah » dénue aggravant de plus en plus son cas.                          L’instance de défense est dans le tourment total et craint le pire pour la santé du journaliste prisonnier depuis bientôt un mois.

D’ailleurs, l’instance de défense avait décidé d’attendre une semaine pour observer l’évolution de l’état de santé de Adlène Mellah avant de décider d’intervenir pour son transfert vers un CHU pour sa prise en charge.

L’avocat de Adlène Mellah, en l’occurrence maître Hacen Brahmi a, dans une déclaration à El Chourouk, souligné que :  » l’instance de défense attend que la direction du centre pénitencier se décide à réagir et à délivrer l’autorisation de transfert à l’hôpital du journaliste incarcéré pour des soins intensifs ». « J’ai rencontré mon client dans la journée de mardi où je me suis enquit de son état de santé qui est plus que déplorable en raison de l’environnement dans lequel il se trouve et qui se répercute sur sa santé et ne fait que se compliquer en raison de son problème cardiaque », s’est plaint l’avocat. « Adlène Mellah souffre notamment d’une toux sévère répétitive à l’origine d’une crise d’asthme chronique que les soins assurés auprès du centre médical de l’établissement pénitencier n’ont pas suffis », ajoute t-il.

Pour rappel, Adlène Mellah, qui se trouve en prison depuis le 22 octobre dernier, est un journaliste qui a entamé sa carrière en 2012 au quotidien arabophone « Chibek ». Après quoi, il a crée sa propre publication le quotidien « El Makam » agrée par le ministère de la communication en 2013. Après quoi, Adlène Mellah, a rejoint dans le cadre de l’ouverture médiatique, la chaîne « Numédia TV » en 2014 où il a étroitement collaboré avec feu Samer Riad. Il a été directeur exécutif à Beur TV puis conseillé médiatique à El Chourouk TV en 2016.                                        En mars 2018, Adlène Mellah a lancé ses deux sites électroniques à savoir, Dzair press et Algérie direct, à travers lesquels il publiait quotidiennement des articles de presse.

Malgré son jeune âge, Adlène Mellah a fait du chemin, et son parcours de journaliste peut en témoigner.

 

 

 

 

i

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close