L’Algérie face à un déficit commercial flagrant

Importations/Exportations

Le déficit commercial de l’Algérie s’est chiffré à 4,11 milliards de dollars durant les dix premiers mois de 2018, contre un déficit de 9,95 milliards de dollars durant la même période de 2017, soit un diminution de 58,65%.

Entre janvier et fin octobre 2018, les exportations ont grimpé à 34,126 milliards de dollars contre 28,424 mds usd sur la même période de 2017, soit une hausse de 5,7 mds usd (+20,06%).

Pour les importations, elles ont très légèrement reculé à 38,240 mds usd contre 38,374 mds usd à la même période de l’année écoulée, soit une diminution de 134 millions de dollars (-0,35%).

Les exportations ont assuré la couverture des importations à hauteur de 89% contre 74% à la même période de l’année précédente.

Les hydrocarbures ont encore représenté l’essentiel des ventes algériennes à l’étranger (93,17% du montant global des exportations) en s’établissant à 31,795 mds usd contre 26,896 mds usd, en hausse de 4,9 mds usd (+18,21%).

Quant aux exportations hors-hydrocarbures, elles demeurent marginales en représentant 6,83% du montant global des exportations, soit une valeur de 2,33 mds usd, même si elles ont connu une hausse de 52,55% par rapport à la même période de 2017.

Les exportations hors-hydrocarbures étaient composées des demi-produits avec 1,846 mds usd contre 1,083 mds usd (+70,45%), des biens alimentaires avec 301 millions usd contre 303 millions usd (-0,66%), des produits bruts avec 81 millions usd contre 59 millions usd (+37,3%), des biens d’équipements industriels avec 75 millions usd contre 66 millions usd (+13,64%), des biens de consommation non alimentaires avec 28 millions usd contre 17 millions usd (+64,71%) et des biens d’équipements agricoles avec 0,29 million usd contre 0,16 million usd (+81%).

Pour ce qui est des importations, la facture des produits énergétiques et lubrifiants (dont les carburants notamment) s’est significativement réduite en passant à 879 millions usd sur les dix premiers mois de 2018 contre 1,611 mds usd à la même période de 2017, en baisse de 732 millions usd (-45,44%).

Les importations des biens d’équipements agricoles et industriels ainsi que les demi-produits ont aussi connu une tendance baissière.

Ainsi, la facture d’importation des biens d’équipements agricoles s’est établie à 470 millions usd contre 511 millions usd (-8,02%).

Pour les biens d’équipements industriels, ils ont été importés pour 11,05 mds usd contre 11,75 mds usd (-6%).

Les importations des demi-produits ont reculé à 8,986 mds usd contre 9,089 mds usd (-1,13%). Par contre, des hausses des importations ont été enregistrées pour les groupes des biens alimentaires, des produits bruts et des biens de consommation non alimentaires.

La facture des produits alimentaires s’est établie à 7,252 mds usd contre 7,122 mds usd (+1,83%).Les importations des produits bruts ont atteint 1,59 mds usd contre 1,22 millions usd (+29,88%).

Concernant les biens de consommation non alimentaires, ils ont été importés pour 8,01 mds usd contre 7,06 mds usd (+13,40%). En terme de mode de financement des importations, sur les 38,24 mds usd des biens importés, un montant de 22,95 mds usd a été payé par cash (60% de la globalité).

 

 

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close