Le FFS suspend ses activités au parlement!

A l’issue des travaux de la conférence nationales des élus du FFS, qui s’est déroulé à Zéralda, le groupe parlementaire du parti à prit la décision de suspendre toutes ses activités au sein de l’institution de l’état.

Suite à la crise qu’a vécu l’APN ces dernières semaines et qui s’est soldé par le reversement de Bouhadja, par les députés de l’alliance présidentielle, et l’élection de Mouad Bouchareb à sa succession, le FFS, le plus vieux parti de l’opposition, a décidé de suspendre ses activités parlementaires (Assemblé populaire et Sénat).

Se prononçant sur cette décision, Ali Laskri, membre de l’instance présidentielle, explique la démarche adopté par « la mainmise du pouvoir exécutif sur le législatif et la mise en péril de l’avenir du pays et de l’ascension vers une Algérie démocratique et sociale ».

Dans un communiqué rendu publique ce samedi, le parti a tenu à rappeler que  » Depuis le début de la mandature, le FFS s’est démarqué de l’ancien président de l’assemblée, et se démarquera de l’actuel président, tous les deux illégitimes ». Il est de se point de vue le premier parti à avancer que, comme Bouhadja et comme son successeur Bouchareb, tout les deux sont illégitime, contrairement à tout ceux qui ont défendu et soutenu la légitimité de Bouhadja.

Tags
Montre plus

Related Articles

1 thought on “Le FFS suspend ses activités au parlement!”

  1. Apres la cabale du CHU de Tizi …je n y peux rien contre les forces des services et de leurs traquemans sans citer de nom …ça à rien de les citer …c est eux …et mes ex amis …ou concurrents …je prend du recul …c’est la totale …tout y est …c est la fin .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close