Le journaliste Adlène Mellah en garde à vue !

.

D’après les dernières informations recueillies par le journal Dzair Presse, le journaliste, Adlène Mellah, qui a été interpellé  il y a de cela une heure, a été conduit aux locaux de la gendarmerie nationale à Beb Jdid, et a été mit en garde à vue sous instruction du procureur.

Les services de la gendarmerie viennent de mettre le journaliste Adlène Mellah, directeur du journal éléctronique arabophone, Dzair Presse, en garde à vue, comme le veut la procédure d’enquête, et ce suite à une plainte déposé par Mohamed Mekeddem, alias Anis Rahmani, le directeur du groupe Ennahar.

Rappelons que cela se passe en plein journée de la presse, décrété par le président Bouteflika. Au même moment ou certains fêtent l’occasion et qu’on distribue les prix de la liberté de presse au palais des conférences, au Club des Pins, un journaliste Algérien va devoir passer une nuit en cellule à cause d’un article publié sur son site.

Cette arrestation et perçue comme invraisemblables et une atteinte de plus à la liberté de la presse pour beaucoup de journalistes et d’intellectuels, surtout après le discours prononcé par le président martelant que le journaliste en Algérie est protégé par « Dieu, l’état et la loi ».

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close