Le porte-parole du gouvernement « Hassane Rabehi » : « La Constitution n’est pas un Coran »

Actualité- Politique

Le ministre de la Communication et porte-parole officiel du gouvernement, Hassan Rabhi, s’est exprimé aujourd’hui, mercredi 10 avril 2019, pour parler de la constitution, faisant suite au revendications populaires qui portent le départ du gouvernement de « Bedoui ».

Ledit porte-parole affirme que dispositions relatives à la constitution ne sont pas « un Coran » et peuvent être amendées en fonction du développement de la société.

Cependant M. Rabhi affirme qu' »aujourd’hui, nous n’avons rien d’autre que ce qui est approuvé par la Constitution », ajoutant que le Chef d’État intérimaire, Abdelkader Bensalah, va assurer « la mise en place d’un comité ouvert permettant à tous de participer à l’organisation des élections. », instant sur le fait que la solution à la crise politique actuelle ne devrait pas se faire en-dehors de la Constitution.

« Bensalah a affirmé que les élections se dérouleront selon les exigences de la transparence et que la présidence sera remise à la personne que le peuple choisit », a-t-il rassuré.

Le porte-parole a salué la marche pacifique du peuple algérien, soulignant que le gouvernement est conscient des revendications populaires. « Au cours des marches, le citoyen a approuvé qu’il a une forte relation avec sa patrie, mais il devait comprendre que le pays a besoin d’initiatives constructives pour le bâtir. », a-t-il souligné.

Tags
Montre plus

Related Articles

1 thought on “Le porte-parole du gouvernement « Hassane Rabehi » : « La Constitution n’est pas un Coran »”

  1. La constitution n’est pas le coran il l’a trouvé tout seul.comme un grand.
    Tout le monde sait que cette constitution a force d’être triturée est devenue un brouillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close