Le porte-parole du P.FLN Hocine Khaldoun : « le 5e mandat a constitué un facteur de provocation »

Actualité- Politique

Le porte-parole du parti du front de libération nationale (P.FLN), a considéré la candidature de l’ex-chef de l’État, Abdelaziz Bouteflika, pour briguer un 5e mandat relève de la provocation à l’égard du peuple algérien. Des déclaration faites lors d’un entretien accordé au site d’informations TSA, ce lundi 08 avril 2019.

Le porte parole du P.FLN considère que « le 5e mandat a constitué un facteur de provocation qui a fait réagir le peuple algérien qui est sorti dans la rue en organisant des marches », soulignant que « la revendication politique du peuple était claire dès le départ : non au 5e mandat ».

Dans ce contexte, M. khaldoun a invité, sans citer les noms, « ceux qui l’ont appelé (Abdelaziz Bouteflika, ndlr) à se porter candidat malgré lui à avoir une éthique, une morale et donner l’exemple en démissionnant pour faciliter les prochaines étapes dans le processus de Construction d’une nouvelle République ».

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close