Le procureur de Ghardaia dénonce une médiation ministérielle dans l’affaire de M. Dabouz

Actualité- Société

Le procureur de la cour de justice de Ghardaïa a dénoncé, dans un communiqué rendu public ce lundi, une médiation ministérielle dans l’affaire de l’avocat et militant des droits de l’Homme, Salah Dabouz, qui a naguère fait l’objet d’un mandat d’arrêt émis par le parquet du tribunal de Ghardaïa.

Le procureur de la cour de justice de Ghardaïa a dénoncé le fait d’avoir « reçu un appel téléphonique de la part d’un cadre au ministère de la Justice » lui demandant de libérer « immédiatement » ledit avocat et militant des droits de l’Homme. Cependant, le procureur affirme avoir rejeté la demande, en menaçant de poursuivre tous ceux qui interviendront dans cette affaire.

Par ailleurs, il explique que le parquet de Ghardaia à tout le droit de poursuivre l’avocat Salah Dabouz en tant que citoyen, et ce dernier peut se défendre avec toutes les garanties offertes par la loi. Dans ce contexte, ledit procureur dénonce la tentative des avocats, en guise de solidarité à leur confrère, pour faire pression sur la justice et entraver son indépendance.

Il est notable que M. Dabouz a été arrêté ce dimanche près de son cabinet à Alger, puis conduit pour comparaître devant le procureur d’instruction au tribunal de Ghardaia, avant qu’il ne soit relâché puis placé sous contrôle judiciaire ce lundi.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close