Les Arabes et les arabisés

Mal dormi, mal réveillé, je prends le bus sans prendre de café. J’arrive à la rédaction en retard. Le rédacteur en chef me fusille du regard. Je glisse discrètement dans ma chaise à trois pieds et je me connecte. Je tombe pile poil sur un article de notre rédaction arabisante avec un titre qui sonne tel un slogan politique annonçant tout  un programme. «Les Arabes ont réussi à gâcher la lune de miel entre les  Berbères et les Sionistes». Rien que ça ! Entre rire et pleurer, le choix est vite fait. Je sors m’approvisionner en caféine  en grillant une cigarette importée.  Je prends mon courage à deux mains en calmant le Massinissa qui veille sur moi et je me dis de quels arabes parle-t-on ? Ceux de l’Arabie Saoudite qui versent 16 milliards de dollars d’aide à Israël et qui font surveiller nos pèlerins par une société israélienne ?  Ou  peut-être de ceux d’Egypte qui asphyxient Gaza ? Du Yémen sous les bombes de leurs frères ennemis ? De la Syrie décomposée en ruines où de toutes ces républiques archaïques sous la botte de l’oncle Sam, le père aimant des Benyamin Netanyahou and Co ? J’aimerai comprendre de quels arabes parle-t-on sérieusement ?  De ceux qui sont à la merci de l’occident même pour une galette ou un sachet de lait, ou de ce courant idéologique qui vit dans des rêves éphémères décalés de toute réalité ? En tout cas, je ne pense pas que c’est de nos arabisés qu’il s’agit, ils ont d’autres préoccupations comme trouver un boulot, un logement ou tout simplement un sachet de lait subventionné.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close