« Les députés complotent contre Bouteflika »

Politique- crise APN

L’action des députés hier semble avoir libéré la parole de Bouhadja, qui s’en tenait au politiquement correct jusque là. Il avait fait des déclarations à plusieurs journaux électroniques et quotidiens dans les langues arabe et française, sans réserve, en déballant tout ce qui n’a pas été dit auparavant.

Bouhadja a ouvert le feu sur le secrétaire général du FLN, Djamel Ould Abbes, en déclarant qu’il n’a pas été élu par un vote comme la loi l’exige quand l’ex-secrétaire général a démissionné, et avait affirmé que ce dernier n’est pour rien dans sa nomination en affirmant qu’il le savait quatre jours avant Ould Abbes.

à un autre quotidien, il a attaqué les députés en disant connaître «leur passé de baltaguia», en les qualifiant de « bande de voyous », et en déclarant que des poursuites judiciaires seront lancées contre eux, pour les deux actes anticonstitutionnels qu’ils avaient commis, à savoir, la fermeture des portes du parlement avec un cadenas et l’entrée forcée dans le cinquième étage qui abrite son bureau.

« Ils sont en train de porter atteinte au président Abdelaziz Bouteflika, de ternir l’image de ses réalisations et de porter des coups à la stabilité des institutions », a déclaré Bouhadja, qui a qualifié leurs actes de « complots » contre le président de la république.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close