Les écoliers, les plus touchés par les accidents de la route

Hécatombe routière

Le directeur général du Centre national de prévention et de sécurité routière (CNPSR), Ahmed Naït El-Hocine, a avancé, en chiffres, que
390 élèves ont perdu la vie, durant l’année scolaire 2017-2018, sur nos routes, devenues des tombeaux à ciel ouvert.
5 189 enfants victimes de la délinquance au volant et des chauffards. En ce sens, M. Naït El-Hocine a indiqué, lors d’une campagne de sensibilisation organisée au village SOS enfants de Draria, à Alger, que les victimes étaient toutes âgées entre 6 et 15 ans, affirmant que “la plupart des victimes ont été enregistrées sur les itinéraires qui mènent vers les différents établissements scolaires.

« Chaque semaine, on organise un évènement avec des élèves en coordination avec les Directions de l’éducation des wilayas, avec des circuits pédagogiques, des ateliers pratiques et des concours liés à l’initiation aux rudiments de la sécurité routière”, a explique le même responsable.

Citant la loi 01-14, ce responsable a rappelé que l’enseignement de la sécurité routière était obligatoire dans les établissements scolaires. “C’est ce programme que nous sommes en train d’exécuter. Il n’y pas que le CNPSR. Nous avons un réseau d’associations qui s’approvisionne chez nous en supports pédagogiques”, a affirmé M. Naït El-Hocine qui se réjouit de la baisse des indicateurs depuis l’entrée en vigueur, en 2016, de ce programme national, affirmant que “beaucoup reste à faire. Certes, les résultats sont probants et encourageants, mais ils sont insuffisants.

 

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close