Les mesures de régularisation administrative ne suffisent pas

745 algériens vivent dans les territoires français d'outre-mer

745 Algériens qui vivent dans les territoires français d’outre-mer sont immatriculés au consulat général à Paris.

Ce chiffre non exhaustif ne comprend pas les compatriotes qui ne disposent pas de cartes consulaires ou les Français d’origine algérienne qui ne portent pas la nationalité de leurs aïeuls. Parmi ces derniers, figurent des descendants des déportés de Nouvelle-Calédonie. Cet archipel situé en Océanie (dans le Pacifique Sud) a accueilli il y a deux siècles (entre 1864 et 1897) environ 2 000 Algériens.

La plupart y ont été envoyés de force pour avoir mené une insurrection contre la présence française en Algérie. Les déportés les plus emblématiques sont Ameziane Ben Echeikh Aheddadh et Cheikh Mohamed El-Mokrani, chefs de la révolte de 1871. Ils ont été, avec leurs hommes, forcés à l’exil et réduits au statut de bagnards, à des milliers de kilomètres de chez eux.

Depuis quelques années, des initiatives privées ont permis aux descendants des déportés de renouer avec l’Algérie, notamment à travers des voyages. Certains ont également effectué des démarches auprès des services consulaires, en vue d’une régularisation administrative.

Les Algériens de Nouvelle-Calédonie et des autres territoires d’outre-mer dépendent du consulat général d’Algérie à Paris peuvent bénéficier de facilitations qui leur ont été accordées pour la délivrance de certaines pièces administratives. Il leur est aussi possible de recourir à des procurations pour certaines démarches. Mais il semble bien que ces mesures ne suffisent pas. Les descendants des Algériens de Nouvelle-Calédonie ont encore beaucoup de mal à obtenir un passeport algérien. Certains y renoncent tout simplement parce que le coût du voyage est onéreux jusqu’à Paris ou à Alger où ils doivent rassembler des pièces manquant à leurs dossiers.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close