Les plages ne sont toujours pas gratuites

Même après la décision du ministère de l'intérieur

Les estivants véhiculés, qui se sont rendus mercredi aux plages “Ouest » de Sidi Fredj, Palm Beach et Zéralda, ont dû débourser pas moins de 200 DA pour le droit de parking, et payer également le prix de location du parasol, de la table et des chaises à 15010 DA.

« Il n’y avait pas de places libres pour s’installer », dixit ceux qui détiennent ces espaces.

Les tarifs ont été reconduit au même titre que l’année dernière avec 2000 DA la location le weekend vendredi-samedi.

La promesse d’accès libre aux plages faite par le ministre de l’Intérieur et le wali d’Alger est carrément foulée au pied au vu et au su de tous.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close