Les réseaux sociaux, La nouvelle malédiction des walis et des responsables

Politique -

Le limogeage du wali de M’sila, Hadj Mokdad vient établir une nouvelle tradition en Algérie, qui fait que les walis et les responsables qui choisissent mal leurs mots et leurs discours devant le public, finissent par être exclus. Le président de la République limoge le wali de M’sila, moins de cinq mois après l’incident du wali de Blida qui a fini par l’éjecter lui aussi, suite à une cohue médiatique sur les réseaux sociaux.

La polémique qui a suivi les déclarations du wali de M’sila après la tragédie d’El Aiachi n’aurait laissé aucune chance à ce responsable, définitivement éjecté par ordre du président de la République. L’incident rappel le limogeage du wali de la wilaya de Blida, qui avait suivi une polémique suivi s’est déclenchée après son refus d’ouvrir la porte à une patiente atteinte du choléra.

Les caméras sur les mobiles et les réseaux sociaux ont exposé les agissements des responsables, qui ont subi par la suite les répercussions de leurs actes jugés comme « dépassements » à l’encontre du peuple.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close