L’étrange histoire d’un ministre qui a occupé le poste pendant « 48 heures » seulement !!!

Gouvernement

Tout le monde se rappelle du ministre Messaoud Ben Agoun qualifié par les alliés de Abdelmadjid Tebboune par un responsable « sans niveau ».

L’histoire de ce malchanceux a servi de couverture à une mascarade impliquant un ministère et deux ministres à l’air du gouvernement de Sellal désigné le 14 mai 2015 et rectifié le 18 mai 2015 en raison de la nomination de deux ministres dans le même secteur.  Il s’agit de Ramtan Lamamra le 14 mai 2015 ministre des affaires étrangères et Abdelkader Messahel ministre chargé des relations internationales et des affaires Maghrébines, Africains et Arabes. Une désignation qui a été modifiée quatre jours après où Ramtan Lamamra a été renommé ministre d’Etat et ministre des affaires étrangères chargé des relations internationales alors que Abdelkader Messahel a été appelé aux fonctions de ministre chargé des affaires Africaines  et Maghrébine le 18 mai 2015.

Ben Agoun, reste un nom inconnu sauf par quelques têtes qui soutiennent le Président Bouteflika. Il était surnommé par le chargé de la compagne présidentielle de 2014, Abdelmalek Sellal, du  » Taureau laboureur » en raison de sa disposition et des services qu’il accomplissait sans rechigner. Il fut un brave meneur dans l’action populaire en Algérie, le bras droit de l’ancien ministre et secrétaire général du parti MPA de Amara ben Younes.

Messaoud ben Agoun a été nommé, par le gouvernement de Tebboune le 25 mai 2017 à la tête du tourisme et de l’artisanat. Un titre qui a duré à peine trois jours, jusqu’au 28 mais 2017. Il a fait l’objet d’une grande campagne où sa réputation a été sali en lui portant des accusations qu’il fut un repris de justice.

C’est Amara Ben Younes qui a porté le chapeau de cette mascarade puisqu’il a proposé à ce que Ben Agoun soit membre du gouvernement.

Faut dire aussi, que la presse a été fautive aussi dans cette affaire en avançant des accusations non prouvées au sujet du ministre déchu et écarté. Un poste auquel il a été rappelé après le limogeage du premier ministre Abdelmadjid Tebboune qui est resté 80 jours au poste.

Avec le gouvernement de Ahmed Ouyahia, le jeune Messaoud ben Agoun est resté ministre mais pendant une heure de temps cette fois-ci.

Que cache au juste l’histoire de ce malheureux  ministre ?

Et pourtant, des noms pires à celui de Messaoud Ben Agoun sont passés par les gouvernements succincts et ont souillé la situation financière et politique.

En remontant à la source, il s’est avéré que le général major destitué Abdelghani Hamel l’ancien DGSN limogé, a été à l’origine de cette incompréhension.

Amara Ben Younes avait révélé à l’époque que El Hamel lui aurait demandé de proposer le nom de Abdelhakim Bettache au gouvernement au lieu de Messaoud Ben Agoun. C’est ce qui a été fait, mais les membres du parti de Ben Younes n’ont pas approuvé cette proposition et ce, malgré la popularité et la sociabilité de Abdelhakim Bettache qui occupe le poste de P/APC d’Alger Centre. Et c’est ainsi que Hamel a fait sortir le dossier de Messaoud Ben Agoun, comme étant un repris de justice.

Et c’est ainsi que l’idée de placer Abdelhakim Bettache ami de Kamel Chikhi alias Kamel El Boucher à l’origine de l’affaire de la cocaine d’Oran, n’a pas fait suite.

Et voici la preuve en photos :

L’image contient peut-être : 4 personnes, gros plan

 

Et c’est ainsi qu’a pris fin l’histoire du « ministre de 48 heures » à cause de Amara Ben Younes qui a tenu tête et défié Abdelghani Hamel !

 

Tags
Montre plus

Related Articles

2 thoughts on “L’étrange histoire d’un ministre qui a occupé le poste pendant « 48 heures » seulement !!!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close