Macron : « la francophonie n’est pas un club convenu »

Monde- culture

Le président Français Emanuel Macron, prononce son discours d’ouverture du XVII sommet de la francophonie organisé dans la capitale Arménienne, Erevan.

Le sommet est marqué par l’hommage à l’artiste Français d’origine Arménienne, Charles Aznavour, décédé le 1er octobre dernier.

Le président a prononcé son discours d’ouverture ce jeudi matin, en lançant un appel, pour la communauté francophone a travers le monde, « réinventer la francophonie, qui n’est pas un club convenu, un espace fatigué, mais un lieu de reconquête des valeurs comme les droits de l’Homme ».

L’évènement s’honora par la présence de cinquantaines de chefs d’État, parmi eux le Premier ministre Canadien Justine Trudeau et le Belge Charles Michel, et les P Sénégalais, Tchadien et Libanais.

L’enjeu du sommet vise l’élection, du nouveau secrétaire général de l’organisation international de la Francophonie OIF, le vendredi matin, le poste fait l’objet rivalité entre deux femmes, la Canadienne sortante Michaëlle Jean, et la Rwandaise Louise Mushikiwabo soutenue par la France et l’union Africaine

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close