Macron tente de s’ingérer dans les affaires de l’Algérie

Actualité- Algérie

Le président français, Emmanuel Macron, s’apprête à organiser, le 19 mars prochain, au sein de l’Elysée, une réunion avec quelques têtes de la diaspora algérienne, en vue de discuter sur les différentes mutations que connait la scène algérienne, notamment en ce qui concerne le mouvement populaire qui prend de l’ampleur depuis le 22 février précédent. A-t-on appris de sources médiatiques.

La chose qui semble équivoque dans cette affaire, c’est bien l’identité de ces gens qui vont représenter le mouvement entamé par la diaspora algérienne en France soutenant leurs compatriotes en Algérie. L’autre questionnement qu’il faut soulever, qui a mandaté ces personnes afin de discuter sur un sujet interne sensible.

Des rapports médiatiques, ont révélé que cette réunion aura lieu suite à une lettre rédigées par ce même groupe de personnes sollicitant le président Macron l’invitant « à  sauvegarder les liens d’amitié entre la France et l’Algérie » comme ligne éditoriale de ladite lettre. Une sollicitation qui est contradictoire aux revendications de la rue algérienne qui refuse l’ingérence étrangère dans les affaires internes de l’Algérie.

En effet, l’une des revendications majeur du mouvement populaire demeure l’abrogation de tout accord qui permet à la France de piller les richesses de l’Algérie, afin d’obtenir l’indépendance total du colon d’hier intransigeant dans ses pratiques coloniales.

Dans ce contexte, plusieurs questionnements font surface, notamment l’intention de ces personnes autoproclamés représentants du mouvement populaire de la diaspora algérienne, mais aussi s’il s’agit d’un détournement du mouvement en faveur de la France ainsi que ses supplétifs algériens.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close