Mokhtar Hasbellaoui sort de ses gonds !

Santé

Mokhtar Hazbellaoui, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, n’est pas content de la campagnes d’information anti-vaccin.

Le premier responsable du secteur regrette le fait que des milliers d’enfants ont été privés de vaccin.                  En chiffre,  les services concernés ont enregistré « zéro » cas de vaccination dans certaines communes entre 2014 et 2017 suite à des campagnes de désinformations et suite à « un sabotage orchestré par des pseudo-experts et par des parties qui ne veulent pas du bien pour les Algériens », accuse le ministre.

Pour rappel, l’Etat a mis tous les moyens possibles pour assurer une meilleure couverture vaccinale, dont le taux a atteint les 90 %, pour tous les antigènes du Programme élargi de vaccination (PEV).

Le ministre plaide pour un taux de couverture vaccinale plus élevé pour assurer plus de protection sanitaire aux enfants. Il a cité à titre d’exemple le cas de la rougeole, une maladie virale qui n’a aucun traitement antibiotique efficace, et où seule la vaccination est recommandée comme mesure de précaution et de prévention contre cette forme de maladie. Les autorités sanitaires avaient mis directement en cause l’absence de vaccination pour expliquer la flambée épidémique de la rougeole enregistrée au début de l’année dans le sud du pays. Sachant qu’au total, 6 patients ont trouvé la mort et plus de 4 000 cas atteints ont été enregistrés depuis la fin du mois de janvier.

Le ministre insiste sur la nécessité de la vaccination en précisant que cette dernière sauve chaque année la vie de millions d’enfants à travers le monde, y compris dans notre pays. Pour Hazbellaoui, « la vaccination est salvatrice et les programmes de vaccination assurent une meilleure protection individuelle et communautaire». Sinon, dit-il, comment on est arrivé en Algérie et à travers le monde à éradiquer certaines maladies telles que la diphtérie ou le tétanos. Et de préciser qu’on ne peut pas, en fait, priver des millions d’enfants de vaccin en raison de l’existence d’accidents vaccinaux et de réactions indésirables qui sont vraiment rares.

 

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close