Mustapha Bouchachi : Ce qu’a fait Gaid Salah aujourd’hui n’est qu’une manœuvre pour contourner le mouvement populaire

Actualité- Politique

Le pionnier des avocats algériens, Mustapha Bouchachi, considère que l’appel du chef d’Etat major de l’ANP, Ahmed Gaid Salah, à l’application de l’article 102 de la constitution est une manœuvre pour contourner le mouvement populaire. A-t-on appris d »une source concordante ce mardi.

Selon les mêmes sources, ledit avocat précise que « l’application de l’article 102 sous-entend que les icônes ainsi que les institutions du système politique actuel seront toujours là pour superviser les prochaines élections », citant « le Premier ministre et le président du Conseil de la Nation actuels ».

Le pionnier des avocats algériens a rappelé que « les algériens ont revendiqué, durant leurs marches pacifiques, le départ intégral du système et ont exigé une période de transition guidée par un gouvernement d’union nationale composé de personnes qui n’ont jamais été impliqués avec le système actuel ».

Parlant de l’appel de Gaid Salah à appliquer l’article 102, Bouchachi souligne qu' »Il ne faut pas se contenter de l’application de l’article 102 de la constitution, car il s’agit d’une manœuvre de contourner le mouvement populaire, ce que le peuple ne va certainement pas accepter », instant sur la clarté des revendications populaires qui martèlent sur le départ de toutes les composantes du système politique actuel.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close