Nouredine Bedoui, le directeur de campagne de Bouteflika

Il est sous les feux de la rampe

Setif, Ilizi puis Djanet en un laps de temps record. Nourdine Bedoui, mis sous les feux de la rampe, ne rate pas une occasion pour rappeler les réalisations du Président de la république. Sous un air de précampagne, il sillonne le pays pour rencontrer « la société  civile »  et s’afficher avec des citoyens triés sur le volet appelant le Président à se représenter.

A la cérémonie de la sortie de la dernière promotion de l’ENA, il a même obligé le Premier ministre Ahmed Ouyahia à l’attendre pendant…quatre heures. Contrairement à son supérieur hiérarchique, il a tenu un long discours axé sur Bouteflika et ses visions d’avenir pour moderniser l’administration. Quant à Ouyahia, il été peu bavard, il ne fait que gérer les affaires courantes comme un simple fonctionnaire.

Des signes qui ne trompent pas sur la mise à l’écart de l’homme fort du RND jugé peu loyal avec des ambitions présidentielles qui ne sont pas du gout des promoteur du cinquième mandat.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close