Quatre candidats se lancent dans la bataille des présidentielles 2019

Elections

A quelques mois des prochaines élections présidentielles algériennes de 2019, aucun candidat potentiel n’a fait sa proposition.

Crise d’Hommes ou peur du pouvoir, rien ne semble appeler au renouveau.

Cet événement politique ne suscite plus l’intérêt des citoyens particulièrement en ce qui concerne la programmation et l’organisation. Ils voient venir le spectre d’un cinquième mandat vu que la majorité des partis politiques réitère la candidature du Président Abdelaziz Bouteflika.

Cependant, quatre candidats ont annoncé leur candidatures. Leur profil n’est pas très convainquant surtout pour un pays comme l’Algérie.

Ils se sont lancés dans la bataille présidentielle.

Il s’agit de Fathi Gherras, engagé à dynamiser l’opposition, Nacer Boudiaf, le fils du défunt Président Mohamed Boudiaf, Ali Zaghdoud, le président du Rassemblement algérien et l’ex-député Tahar Missoum, plus connu sous le surnom «Spécifique».

Armés de programmes destinés à améliorer la situation du pays sur tous les plans, il doivent franchir la toute première étape, celle de la collecte des 75 000 parrainages d’électeurs pour pouvoir être du prochain scrutin présidentiel, comme le stipule la loi portant code électoral.

 

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close