Scandale : Zoukh cède 380 voûtes d’Alger à… 100 DA

Ces magasins se louent en deuxième main à 170 millions cts le mois

Encore un autre scandale éclabousse la wilaya d’Alger, et particulièrement le wali Abdelkader Zoukh. Cette fois- ci, Algérie-Direct enquête sur les 380 voûtes qui se trouvent au boulevard de l’Amirauté. Ce sont des magasins appartenant à l’agence foncière de la wilaya d’Alger. Ladite Agence les gère, en effet, d’une manière opaque.

En effet, Algérie-Direct apprend que toutes ces voûtes sont louées par des particuliers. Ces derniers exercent leurs commerces et activités qui est très florissant. Vu l’endroit très commercial et très stratégique, ces voûtes représentent  une vraie machine à sous, comme les qualifient ceux qui fréquentent cet axe. Mais, les prix de la location de ces voûte sont surprenant.

En effet, la wilaya d’Alger loue ces magasins à…100DA. Oui, 100 DA la voûte. Un scandale. Le wali d’Alger maintient les prix pratiqués par l’Etat depuis 1969. Le prix du marché locatif dans cet endroit avoisine les 170 millions de centime par  mois. Selon les experts.

D’ailleurs, les locataires de ces mines d’or louent en deuxième main à 175 millions le mois. Le magasin le moins cher est cédé à un million de DA.

Tags
Montre plus

Related Articles

2 thoughts on “Scandale : Zoukh cède 380 voûtes d’Alger à… 100 DA”

  1. La majorité des locataires des voûtes d’Alger sont là depuis plus de 50 ans, donc on ne voit pas comment Zoukh a quelque chose à voir dans les loyers dérisoires que vous dénoncez…..Bien entendu si les loyers sont réellement à 100 da il est grand temps pour les actualiser….Ceci dit, il faut rappeler qu’il y a eut une opération du temps de cherif Rahmani pour réhabiliter les voûtes et en faire des endroits pour le tourisme et l’art et les mettre à la disposition des algérois mais l’opération ne n’est pas achevée a cause du limogeage du gouverneur…..

  2. 100 DA c ‘ est l’ ancien prix …je n’ose pas croire non plus a un loyer de 1750.000 DA le mois sauf si c’est du blanchiment …y a la cour des comptes non …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close