Selon Mustapha Bouchachi c’est le peuple qui a démis Bouteflika et non pas l’article 102

Actualité- Politique

L’avocat et militant des droits de l’Homme, Mustapha Bouchachi, a été invité, ce mercredi après-midi, à la maison de culture Ali Zemoum au niveau de la Wilaya de Bouira, afin de donner une conférence dans le cadre de la situation que prévaut le pays, marqué par le mouvement populaire contre le système en place. A-t-on appris du site d’informations « Maghreb émergent ».

Invité par le collectif des avocats libres de la Wilaya de Bouira, le maître Bouchachi a été accueilli par une foule que la salle de spectacle contenant 4000 places n’a pu contenir. Avocat-e-s, représentant-e-s de la société civile et des jeunes militants du mouvement populaire, ont afflué de partout pour écouter et débattre avec l’homme des convictions.

Interrogé sur la récente démission de l’ex-Chef de l’État, Me. Bouchachi a affirmé que « Le président de la république n’a pas été démis par l’article 102 de la constitution, mais par le peuple ! », insistant sur la liberté absolue de la justice pour « que l’avocat évolue dans sa défense du peuple ».

Cependant, le conférencier a mis en garde le public contre la « force intérieure qui a bénéficié des avantages colossaux du précédent régime, et qui fera tout son possible pour saborder notre noble marche vers le changement radical synonyme d’une vraie libération de l’homme », et prévient encore une fois que « si nous échouons il y aura de grandes représailles contre nous, et contre tous ceux qui ont défié l’ordre établi abject », appelant à ne pas baisser les bras dans ce cas, et que « nous ne devons en aucun cas reculer dans notre combat qu’il nous faudra mener jusqu’au bout de notre idéal ».

Par ailleurs, le Mustapha Bouchachi s’est tenu a inviter l’assistance de continuer le combat des aïeux qui ont donner d’innommables supplices et de nombreux sacrifices en payant un très lourd tribut pour recouvrer son indépendance. Appelant à une présidence collégiale qui comportera 3 personnalités précédera la nomination d’un chef de gouvernement qui mènera la période de transition.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close