Sétif : 10 000 quinteux de stimulants sexuels saisis

"La médecine parallèle "

Les services d’hygiène de la wilaya de Sétif ont fait une décente sur un atelier clandestin de production de « médicaments » produits à la base d’herbes et de plantes. La fameuse « médecine parallèle » sur laquelle comptent beaucoup d’Algériens, et ces produits qu’ils consomment en grande quantité ne sont soumis à aucun contrôle sanitaire. Un mouvement douteux a été remarqué au niveau d’un hangar dans le quartier Al Hidhab à Sétif, ce qui a poussé les services de sécurité et d’hygiène à enquêter et à réagir.

Les services de sécurité informent que la situation était catastrophique à l’intérieur du local, puisque aucune norme d’hygiène n’a été respectée. La saleté et l’insalubrité des lieux étaient alarmantes, puisque les consommateurs de ce genre de produits sont principalement les patients atteints de maladies graves ou chroniques.

Plus de 10 000 quintaux de ces produits ont été saisis, sous plusieurs formes, liquides ou pommades. Le conditionnement se fait dans des bouteilles en plastique ou en verre, et l’identification de l’usage se fait avec une simple étiquette.
Les « médicaments » sont destinés principales aux diabétiques, aux patients atteints de rhumatisme, du colon et même aux cancéreux. Cependant, la majeure partie de ces produits destinés à la consommation sont des  stimulants sexuels.
Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close