Un arbitre algérien suspendu et accusé de corruption par la CAF

Sport

La CAF a suspendu un arbitre algérien, après l’avoir accusé de corruption après sa prestation scandaleuse dans le match de la finale de ligue des champions africaine qui a opposé le Ahly du Caire à L’ES Tunis.

Il s’agit de Mehdi Abid Charef, qui n’a pas seulement été suspendu par la commission disciplinaire de la confédération africaine de football pour « mauvaise performance », mais de graves accusations pèsent sur lui, celles de la corruption. L’arbitre Zambien Janny Sikazwe qui avait dirigé le match avec lui fait face aux même accusations.

Après avoir sifflé deux penaltys imaginaires en faveur du Ahly du Caire, ce dernier a éveillé les soupçons, puisque la possibilité de vérifier était bien présente avec les technologies du VAR.

« Après avoir vérifié les éléments qui leur ont été présentés concernant la violation par M. Mehdi Abid Charef du règlement de la CAF en particulier les articles 82, 136, 152 du code disciplinaire de la CAF, le jury disciplinaire a décidé qu’il existe suffisamment d’éléments justifiant la tenue d’une audience concernant les allégations de corruption formulées à l’encontre de M. Mehdi Abid Charef qui est provisoirement suspendu de toutes les activités de la CAF en attendant la prochaine audience disciplinaire», a précisé la CAF dans un communiqué remis à plusieurs médias africains.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close