Un déséquilibre dans l’offre et la demande n’est pas écarté

Importation

La facture de l’importation est restée la même et la production locale n’a pas augmenté et menace un déséquilibre dans l’offre et la demande.

Les raisons? Le nombre d’importateurs a diminué, créant des situations de monopole. D’un autre côté, certains producteurs locaux ont profité de l’occasion pour augmenter leurs prix. Conclusion faite, à quelques semaines de la fin de l’année en cours, la facture d’importations avoisine les 45 milliards de dollars et que le volume des produits alimentaires, premiers concernés par l’interdiction, est toujours de l’ordre de 8 à 9 milliards de dollars.

D’où l’urgence d’augmenter les taxes tout en mettant en place des mesures d’accompagnement des producteurs locaux pour éviter de déséquilibrer le marché. Il faut créer des zones d’activités spécialisées qui regrouperaient les producteurs d’une même filière en abandonnant le schéma actuel des zones industrielles où se côtoient des industries n’ayant aucun lien les unes avec les autres.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close