Ramadan : Les élèves passeront leurs examens de cinquième dans des restaurants

Malgré l’interdiction, les restaurant Rahma continuent à occuper les écoles

Le premier ministre a interdit l’usage des écoles pour l’organisation des restaurant Rahma durant le mois de ramadan, et menace de répercussions judiciaires toutes personnes qui en font autrement. Les écoles vont accueillir à partir de mercredi prochain les élèves pour passer les examens, et toute activité non pédagogique est interdite dans les établissements scolaires.

Les établissements scolaires servent de restaurants durant le mois de ramadan, et malgré les bonnes intentions qui peuvent animer les gens qui initient ce genre d’activités, ça reste une perturbation du bon fonctionnement de ces écoles, qui ne sont destinée qu’au savoir et non pour accueillir des festins, pire encore, ces dernières années, les écoles sont offertes par les municipalités aux citoyens pour organiser des fêtes de mariages, des cérémonies, des décès.

Les directeurs d’écoles et les élus dans les municipalités transgressent la loi en accordant ces établissements à des activités qui n’ont rien à avoir avec leur vocation, et désobéissent à un ordre direct du chef du gouvernement, un acte qui peut couter des répercussions judiciaires, mais également, qui va perturber le bon déroulement des examens de fin d’année prévus pour bientôt.

Les écoles primaires sont devenues pour la majorité dans l’est d’Alger et le centre des Diar Arahma, ou des restaurant ou sont servis les repas chaque soir. L’acte témoigne d’une grande irresponsabilité envers les élèves, malgré les bonnes intentions qui animent ces actes, les répercussions peuvent être sérieuses, surtout que les examens de cinquième année sont prévus pour mercredi prochain. Une directrice d’école à l’ouest d’Alger a affirmé que son école reçoit 300 personnes chaque jour, et ce avec l’accord officiel de la municipalité. Un homme d’affaire à fourni de quoi préparer des repas pendant 30 jours pour trois écoles, en acte de solidarité aux pauvres et aux voyageurs.

Le même établissement scolaire, s’appète à accueillir les élèves pour l’examen de cinquième année primaire, tout en gardant une pancarte ou c’est affiché « Restaurant Al Rahma ». L’école qui s’est transformée en restaurant par excellence, n’est certainement pas un lieu sain pour passer un examen de fin d’année pour des élèves, et la situation ne doit surement pas profiter aux candidats qui seront perturbés par le stress et par l’environnement inapproprié.

Au moment ou le ministre de l’intérieur, le ministère de l’éducation et le premier ministère ont interdit l’usage des écoles pour des raisons qui n’ont rien à avoir avec l’enseignement, les directeurs d’écoles et les municipalités continuent à verser dans le populisme, à défier la loi, et à satisfaire une charité non-indispensable au détriment de l’avenir des enfants qui sont sous leur responsabilité.

Le maire d’El Mouradia à Alger a déclaré hier que l’usage des écoles pour des raisons non pédagogiques est formellement interdit, ce qui s’est traduit sur sa municipalité, et ces établissements scolaires sont actuellement entrain de préparer une atmosphère adéquate pour le passage des examens de cinquième année. A El Mouradia, pas de fêtes de mariages, pas de cérémonies, pas de rassemblements et pas de repas servis dans les écoles.

Tags
Montre plus

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close