Dossiers de corruption

  • Chakib Khelil réagit sur la réouverture de ses dossier par la Cour suprême

    L’ancien ministre de l’Énergie, Chakib Khelil, a déclaré que, son dossier ayant été renvoyé à la Cour suprême, tout le monde devait respecter la justice et garder le silence. Dans sa première réaction après le renvoi de son dossier auprès de la Cour suprême, Khelil a répondu aux commentaires sur sa page Facebook officielle selon lesquels il doit y avoir…

    Lire la suite »
  • Interpellation des frères Kouninef par la gendarmerie nationale

    Selon la télévision nationale, les frères Kouninef, Reda, Tarek, Abdelkader et Karim, ont été interpellés ce lundi par la gendarmerie nationale dans les cadre d’une enquête de corruption. Selon la même source, les dirigeants du groupe Kougec sont inculpés pour « faux et usage de faux, non repsect des engagements tenus dans des affaires publiques, abus de pouvoir, trafic d’influence avec des fonctionnaires…

    Lire la suite »
  • Le général-major Abdelghani Hamel sort de son silence

    Le général Abdelghani Hamel, ancien directeur général de la sûreté nationale, a démenti dimanche les informations publiées par Echorouk News samedi 13 avril, selon lesquelles il avait été convoqué par le tribunal militaire de Blida pour ses déclarations relatives à la corruption, quelques jours avant qu’il ne soit limogé le 26 juin 2018. Dans un entretien accordé au site d’informations…

    Lire la suite »
  • Le P.FLN annonce son soutien absolu pour ouvrir les dossiers de corruption

    Le Parti du Front de libération nationale (P.FLN) a exprimé sa satisfaction pour la solution constitutionnelle permettant de surmonter la crise actuelle et d’atteindre les objectifs ambitieux et légitimes souhaités par le peuple algérien et accompagnés des engagements pris par le chef de l’Etat dans la phase à venir. A-t-on appris d’un communiqué rendu public ce jeudi soir par le…

    Lire la suite »
  • Vidéo- Le journaliste Abdou Semmar déplore l’assaut qui a ciblé sa famille

    Le journaliste controversé, Abdou Semmar, s’est montré dans une vidéo à travers la page officielle de son site d’informations « Algérie Part », déplorant l’assaut qui a ciblé sa famille, ce mercredi après-midi, à Alger, après qu’un individu a mis le feu sur la voiture de son épouse. Cet acte, jugé « lâche », aurait survenu suite aux dossiers de corruption que diffuse le…

    Lire la suite »
Close